Wednesday, 13 December 2017 | Login
×

Error

Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Après PSG-Nicosie (1-0), notre antisèche : Ce PSG est prêt pour l'OM

Après PSG-Nicosie (1-0), notre antisèche : Ce PSG est prêt pour l'OM

Le PSG est en huitièmes de finale de la Ligue des champions après son succès sur Nicosie (1-0). Il peut se tourner vers son choc face à l'OM. Notre antisèche.

Le jeu : A défaut d'être plus réaliste, le PSG s'est offert le scénario idéal

Laurent Blanc a été entendu. En annonçant qu'il voulait voir son équipe marquer le plus vite possible, l'entraîneur du PSG ne s'attendait pas forcément à ce qu'elle ouvre le score après seulement 57 secondes de jeu. Rendus sereins par cet avantage, les Parisiens ont déroulé. Ils ont maintenu Nicosie dans son camp avec un pressing efficace qui leur a permis de récupérer le ballon assez haut, et de le contrôler grâce à leur maîtrise traditionnelle de la possession. L'apport offensif des latéraux, nettement plus important qu'à l'aller, a largement contribué à cette domination jamais contestée par l'APOEL. Paris a aussi su se créer plus d'occasions que d'habitude en accélérant davantage dans les 30 derniers mètres. S'il n'a pas plus marqué, c'est par manque de réalisme.

 

Les joueurs : Ce Pastore n'était pas le même qu'à l'aller

A Nicosie, Javier Pastore avait symbolisé le manque d'inspiration du PSG. L'Argentin a retrouvé toute sa créativité face au même adversaire au Parc, illuminant le jeu de son équipe sur chaque prise de balle. Lucas a fait beaucoup de mal à la défense chypriote par ses accélérations, Edinson Cavania été décisif, Gregory van der Wiel et Maxwell ont permis à Paris d'exploiter la largeur du terrain grâce à leurs nombreuses montées, Blaise Matuidi et Thiago Motta ont contrôlé l'entrejeu, et la charnière David Luiz-Thiago Silva a bien sécurisé l'ensemble. Ezequiel Lavezzi, généreux mais peu en réussite, est le seul à avoir été un ton en-dessous. A Nicosie, c'est surtout le gardien, Urko Pardo, qui s'est illustré avec des parades sur les tirs parisiens, mais aussi une faute de main sur le but de Cavani.

Javier Pastore a signé une belle prestation avec le PSG face à l'APOEL Nicosie.
Javier Pastore a signé une belle prestation avec le PSG face à l'APOEL Nicosie. - Panoramic

Le tournant qui n'a pas eu lieu : L'occasion en or de Nuno Morais

12e minute de jeu : Mené au score et en grande difficulté depuis le coup d'envoi, l'APOEL Nicosie réussit sa première offensive avec une frappe de George Efrem détournée par un défenseur parisien. Sur le corner, Vinicius parvient à placer sa tête au deuxième poteau. Salvatore Sirigu n'arrive pas à se saisir du ballon et le renvoie directement sur Nuno Morais, en position idéale à quelques mètres seulement de la ligne de but du PSG. Mais le capitaine chypriote enlève beaucoup trop sa reprise, et le ballon s'envole dans les tribunes du Parc. La seule occasion de l'APOEL vient aussi de s'envoler.

La stat : 57

Il ne fallait pas arriver en retard au Parc des Princes. Pour voir Edinson Cavani ouvrir le score après seulement 57 secondes face à Nicosie, mais surtout pour assister au but le plus rapide de l'histoire du club francilien en Ligue des champions. L'APOEL a ainsi "offert" un deuxième record au club de la de la capitale. C'est déjà face au club chypriote que Paris a marqué le but le plus rapide de son histoire, toutes compétitions confondues, au premier tour de la Coupe des Coupes 1993-94 (2-0). Il n'avait alors fallu que 13 secondes à Paul Le Guen pour trouver les filets de Nicosie.

 

Le tweet : 57 secondes, 11 passes, 1 but

 

La décla : Giorgos Donis (entraîneur de l'APOEL Nicosie)

" C'est notre pire match de Ligue des champions cette saison. Vu le match qu'on a fait, on peut considérer que le résultat de 0-1 est positif, on ne méritait rien de plus."

La question : Le PSG a-t-il atteint son pic de forme avant le duel face à l'OM ?

Oui. Paris aurait dû gagner sur un score plus large, mais sa prestation a de quoi inciter Laurent Blanc à l'optimisme avant la venue de l'OM dimanche pour le choc au sommet de la Ligue 1. Dans le pressing et dans la capacité à se créer des occasions, le PSG a réussi l'une de ses meilleures performances de la saison. Elle confirme la dynamique des Parisiens, qui restent désormais sur cinq victoires consécutives toutes compétitions confondues, c'est à dire la plus longue série de succès du club cette saison. Nicosie a cependant été un adversaire docile. Les Chypriotes, malgré leur désavantage au score dès la première minute, n'ont jamais tenté d'imposer un pressing au PSG qui a pu dérouler à sa guise. L'OM, même diminué, lui proposera une toute autre opposition.

 

Media

About Author