Sunday, 20 August 2017 | Login
×

Error

Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Vice-champion d’Afrique : Vclub a fêté avec ses supporters au parking du GHK à Kinshasa !

Vice-champion d’Afrique : Vclub a fêté avec ses supporters au parking du GHK à Kinshasa !

*Bien que invaincu dans ses neuf derniers matches de la 18ème édition de la Ligue de champions de la Caf, Vclub n’a pas soulevé le samedi 1er novembre, le trophée du champion d’Afrique, au stade Mustapha Tachker, à Blida. L’équipe est rentrée à Kinshasa, dimanche 2 novembre, à partir de 21h 45’, sans coupe.

 

Quoiqu’il en soit, le Vice-champion d’Afrique, 33 ans  après, a été fêté hier lundi 3 novembre, au parking du Grand Hôtel Kinshasa dans la capitale par les supporters. Ils étaient vraiment en grand nombre pour se consoler, avant de se jeter dans le championnat national. La caravane motorisée qui a été prévue n’a plus eu lieu. Le comité sportif de Vclub a jugé inopportun d’organiser une caravane lundi, un jour ouvrable. Les joueurs sont en repos, ils reprennent les entraînements le mercredi 5 novembre 2015.

 

Réactions après le match

 

Florent Ibenge:"Nous avons perdu le trophée à Kinshasa"

 

Pour l’entraîneur de l’AS Vita Club, Florent Ibenge, son équipe a perdu la Ligue des champions au match aller lorsqu’elle a encaissé deux buts : « Je pense que le fait d'avoir encaissé deux buts à Kinshasa nous a perturbés. Ce soir, il y a beaucoup de déception. Je crois que c’était un match disputé. On n’a pas bien débuté. C’est la seule chose que je peux reprocher à mes joueurs. Cela a donné une première période pas très rythmée ». Le technicien congolais s’est même montré convaincu par la prestation de son équipe, en deuxième mi-temps, en dépit de la défaite: «  Sur la deuxième période, on a fait ce qu’on pouvait avec les moyens de l’équipe et nos adversaires ont été chanceux ». Avant d’enchaîner : « On perd la finale sur un coup du sort. Je suis extrêmement triste pour mes joueurs qui, même s'ils ont été moins tranchants que d'habitude, ont effectué un parcours exceptionnel ». 

 

Kheireddine Madoui: «Le plus important, c’est la consécration »

 

Grand artisan du succès de son équipe, Madoui, l’ex- capitaine de l’ES Sétif entre 1998 et 2001 était évidemment aux anges : «C'est fabuleux ce que nous sommes en train de vivre .Je me remémore qu'il y a quelques mois, on est parti un peu de zéro. Quelque part, on a eu tout  à prouver. Je savais que dans le groupe, ça vit bien et qu'il y a un exceptionnel esprit de solidarité ». Madoui a expliqué aussi la stratégie adopté par son équipe lors de ce match, tout en remontant au match aller à Kinshasa : « Pour ce match, je pense que le plus dur a été fait à Kinshasa. Aujourd'hui on a été soudés, solidaires. On a eu des contres et on a tenu lors des moments difficiles. Notre gardien et les défenseurs ont fait une très belle partie. On a bien joué les moindres opportunités. Il est vrai que parfois, c’était le feu dans notre défense, mais on a résisté. Il est certain que le plus important est le sacre ».

 

EG

 

About Author