Sunday, 22 October 2017 | Login
×

Error

Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Après Danemark-Portugal (0-1) : Ronaldo s'est élevé et a sorti le Portugal du traquenard

Après Danemark-Portugal (0-1) : Ronaldo s'est élevé et a sorti le Portugal du traquenard

Une tête de Cristiano Ronaldo dans les arrêts de jeu a permis au Portugal de prendre le meilleur sur le Danemark (0-1) et de se lancer dans la course à l'Euro 2016.

Sa détente phénoménale a eu raison du Danemark (0-1). Au bout des arrêts de jeu, au terme d'une rencontre irrespirable, Cristiano Ronaldo s'est élevé dans les cieux. Le temps a semblé s'arrêter, Ronaldo, lui, est resté tout seul là-haut. Une tête au-dessus de Kjaer pour propulser le ballon dans les filets danois. Un but qui a permis au Portugal de décrocher logiquement ses premiers points lors des qualifications de l'Euro 2016 et de s'installer à la troisième place du groupe I à un point de son hôte du soir qui compte un match en plus.

 

On a longtemps cru que le Portugal allait regretter sa première mi-temps séduisante mais désespérante d'inefficacité. Collectivement au point, précis dans leurs transmissions, bien plus offensifs dans leurs intentions que samedi soir face à la France (défaite 1-2), les hommes de Fernando Santos auraient mérité d'ouvrir le score dans la première demi-heure. Mais les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, plutôt en jambes ce mardi soir, ont alors buté sur un Kasper Schmeichel longtemps irréprochable (6e, 12e, 51e), quand ils n'ont pas simplement manqué de précision (16e, 26e). Des difficultés dans les derniers gestes que l'on avait déjà constatées au stade de France et dont les joueurs de Fernando Santos ont encore fait preuve au Parken Stadium de Copenhague. C'est bien tout ce qui a manqué au cours de la première mi-temps. Du moins côté lusitanien.

Les Danois touchent du bois

Pourtant à domicile, le Danemark a évolué toute la rencontre comme s'il était à l'extérieur. Sans doute craignait-il les fulgurances du trio offensif portugais. Totalement dominés malgré une possession largement supérieure (56% pour les Nordiques), les coéquipiers de Christian Eriksen - absent des débats ce mardi - sont souvent passés tout près du hold-up mais le poteau (34e) a sauvé le Portugal sur une tentative de Krohn-Dehli, auteur de la seule occasion danoise en seconde période sur une frappe lointaine (72e). Sans prise de risque de part et d'autre, les deux équipes semblaient se satisfaire d'un match nul qui aurait permis au Danemark de s'emparer de la tête du groupe I.

L'intensité a baissé en seconde période. A l'image d'une ambiance incroyablement terne au Parken Stadium après la pause. Comme si tout le monde, joueurs comme supporters, attendait que Cristiano Ronaldo trouve le chemin des filets. Malheureusement pour les Danois, en ce début de saison, le joueur du Real Madrid déçoit rarement. Son 18e but de la saison offre ainsi trois points précieux au Portugal et lui permet de fondre sur son adversaire du soir.

About Author