Sunday, 22 October 2017 | Login
×

Error

Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Jérémy Ménez allume Lucas et le PSG

Jérémy Ménez allume Lucas et le PSG

Acheté 8 millions d'euros à l'AS Rome au début de l'ère qatari du PSG en 2011,

Ménez sera resté trois saisons au PSG. Au final, il estime que son bilan n'est pas si mauvais qu'on veut nous le faire croire.

"Par rapport à certains, quand on fait le rapport "prix-statistiques", j'étais pas mal, non ? Lucas, ça fait deux ans qu'il est là, il a mis trois buts. Mais il a coûté 40 M€. Et il est brésilien... Lucas a des qualités, pas de problèmes ! Mais aujourd'hui, vaut peut-être mieux être étranger au PSG et bien soigner sa communication... Moi je suis français et parisien. Je n'ai pas Twitter ou Instagram pour envoyer des messages et des belles photos. Je ne fais pas de cinéma sur les réseaux sociaux. Je ne dirais pas : "Vive Paris! Allez Paris!" pour faire le beau. Je ne suis pas comme ça. Mais ça ne voulait pas dire pour autant que je n'aimais pas mon club, loin de là ! Simplement, je ne suis pas un faux ! Beaucoup de joueurs font aujourd'hui leur publicité comme ça pour être appréciés. Moi, tant que je sais que je suis aimé du vestiaire, que mes coéquipiers savent qui je suis véritablement, ça me va."

About Author

Related items

  • Caf-C1: Mazembe éliminé malgré sa victoire face à Sétif

    Le TP Mazembe ne jouera pas la finale de la Ligue de champions de la Caf.

    Les Corbeaux de Lubumbashi ont été éliminés en demi-finale malgré leur victoire (3-2) au match retour face à l’ES Sétif ce dimanche 28 septembre. A l’aller, Mazembe s’était incliné sur le score de deux buts à un. Sétif se qualifie sur l’ensemble de la double confrontation grâce à ses deux buts inscrits à l’extérieur

     

    Cette demi-finale retour a tenu toutes ses promesses. Pendant 90 minutes, chacune de deux équipes a été au moins une fois en position d’être qualifiées pour la finale. A la fin, ce sont les Algériens qui parviennent à se hisser en finale.

    Le match

    Cette rencontre n’a pas mis longtemps pour être lancée. Obligés de l’emporter, les Corbeaux ont tout de suite le pied sur le ballon, se procurant les meilleures occasions en début de la partie.

    Mais les Congolais se font surprendre à la 8e minute de jeu. Sur une frappe de la droite de Ziaya, Kidiaba est battu.

    Ce but complique les calculs pour Mazembe qui doit marquer trois fois pour se qualifier directement en finale.

    Les Corbeaux se remettent d’ailleurs rapidement dans le jeu et reprennent le contrôle du ballon. Les Algériens reculent et concèdent de nombreuses occasions.

    Les Congolais réussissent à égaliser à la 21e minute de jeu. Sur un coup franc tiré à l’entrée de la surface de réparation de Sétif, Kasusula décoche une belle frappe renvoyée par le gardien algérien et son poteau. Adjei qui a suivi pousse le ballon au fond des filets de la tête.

    Euphorique, Mazembe se lance à nouveau à l’attaque pour doubler le score et revenir à égalité sur l’ensemble de deux matches.

    Les attaquants des Corbeaux multiplient les bonnes phases offensives. Kalaba passe à deux doigts de marquer mais sa frappe est détournée en corner par une belle claquette du gardien algérien.

    Les Corbeaux doublent la marque à la 38e minute de jeu sur corner. Coulibaly reprend de la tête le coup de pied de coin tiré par Kalaba.

    A ce moment du match, Mazembe a refait son retard.

    L’arbitre siffle la fin de la première période sur ce score de deux buts à un qui place les deux équipes en égalité parfaite sur l’ensemble de deux matches.

    La reprise de la seconde période laisse augurer de bonnes minutes de jeu entre deux équipes qui ne sont encore sures de rien.

    À la 53e minute de jeu, Mazembe réussit à trouver la faille dans la défense algérienne et marque le troisième but.

    Samatta se joue d’une partie de la défense de Sétif. Il trouve Bolingi, esseulé au point de penalty, qui reprend la balle d’une reprise de volée.

    A ce moment de la rencontre, Mazembe est qualifié pour la finale.

    Bolingi, le buteur, est entré à la pause à la place d’Awako. Coaching payant donc pour Patrice Carteron.

    Après ce but, Mazembe se montre moins agressif et laisse les Algériens reprendre l’initiative du jeu.

    Les Corbeaux concèdent quelques occasions avant d’encaisser un deuxième but algérien à la 75e minute de jeu. Kidiaba fait une mauvaise lecture de la trajectoire du ballon sur un centre de Younes qui finit dans le fond du filet. Ce but élimine Mazembe et qualifie l’Entente sportive de Sétif.

    Les dernières minutes de cette rencontre sont entièrement dominées par Mazembe. Mais les Congolais ne parviennent pas à inscrire le quatrième but, synonyme de qualification pour la finale.

    Au bout de cinq minutes d’arrêt de jeu, l’arbitre siffle la fin de la partie. Mazembe est éliminé malgré sa victoire face à Sétif. Comme au match aller, les Corbeaux ont encaissé deux buts. Mais ils n’ont pas réussi à marquer le quatrième but qui les aurait propulsés en finale.

    Pas de finale V.club-Mazembe

    L’Entente sportive de Sétif se qualifie pour la finale de la Ligue de champions, où elle affrontera l’As V.club. Le club de Kinshasa s’était qualifié la veille après sa victoire face à CS Sfasien (2-1) en Tunisie.

    Sétif brise ainsi le rêve caressé par de nombreux Congolais, qui souhaitaient voir deux clubs de leur pays s’affronter pour la première fois en finale de la plus prestigieuse compétition de clubs africains.

    V.club recevra à Kinshasa l’Entente sportive de Sétif le 26 octobre prochain pour la finale aller. Une semaine plus tard, les Congolais iront disputer le match retour en Algérie.

  • Caf- C1: VClub va affronter ES Setif en finale

    La finale aller de la 18e édition de la ligue des champions de la Caf se jouera entre As Vclub et Entente Sportive Setif le week-end du 24, 25, 26 octobre au stade Tata Raphael de Kinshasa.

    La finale retour est prévue le week-end du 31 octobre, 1er et 2 novembre au stade 18 mai 1945 de Setif (Algérie).
    Les deux équipes comptent chacun un titre continental à son actif.
    L’As Victoria Club de Kinshasa disputera la troisième finale continentale de son histoire. Le club congolais s’est imposé 2-1 sur le terrain du CS Sfaxien (Tunisie), en demi-finale retour de la Ligue des champions, samedi 27 septembre 2014 à Sfax.

     

    Les Moscovites retrouvent le sommet du football africain, 33 ans après sa dernière finale continentale perdue face à JS Kabylie (Algérie) en 1981 à Tizi Ouzou (1-0/4-0).
    Le seul trophée de Vclub remonte en 1973 contre Asante Kotoko (Ghana). Les Vclubiens s’étaient imposés par 3-0 à Kinshasa, avant de perdre 4-2 à Accra.

    De son côté, Entente sportive Setif a éliminé Mazembe ce dimanche 28 septembre, demi-finale (2-3/1-2). Comme les Congolais, les Algériens comptent un trophée à leur actif. C’était contre les Nigérians de Iwuanyanwu Nationale (4-0/0-1).
    Les deux clubs comptent chacun le joueur prétendant au titre de meilleur buteur (6 buts) de la compétition: l’Algérien El HediBelameiri et le Congolais Firmin Mubele.

    Mais, ES Setif avait éliminé Vclub en 16e de finales de la ligue des champions- Caf en 2012 (0-0/2-3)

    Parcours de deux clubs :
    Préliminaires:
    -Vclub- Kano Pillars (Nigeria), 3-1/1-2
    -ES Setf- Steve Biko FC (Gambie) retrait

    16e de finales :
    -Vclub- Dynamos FC (Zimbabwe), 0-0/1-0
    -ES Setif- AsfaYennenga (Burkina Faso), 5-0/0-0

    8e de finales :
    -Vclub- Kaiser chiefs (Af. du sud), 3-0/0-2
    -ES Setif- Coton sport (Cameroun), 1-0/1-0

    Matches de groupes :
    -Vclub en groupe A face à Mazembe (0-1/0-0), Al Hilal Omdurman du Soudan (2-1/1-1) et Zamalek d’Egypte (2-1/1-0)
    -ES Setif en groupe B face à CS Sfaxien de la Tunisie (1-1/1-1), Esperance de Tunis (2-2/2-1) et Ahly Benghazi de la Lybie (1-1/2-0)

    Demi-finales
    -Vclub- CS Sfaxien, 2-1/2-1
    -ES Setif- Mazembe, 2-1/2-3

  • Finale de la Ligue de champion de Caf : Florent Ibenge croit en la qualification de son équipe !

    *L’As Vclub n’a pas perdu son match des demi-finales aller contre Cs Sfaxien, le dimanche 21 septembre 2014,

     

    au stade Tata Raphaël. Elle n’a pas non plus fait un match nul. Elle a plutôt gagné, par un score étriqué de 2 buts à 1. Mais hélas, la ville de Kinshasa n’a pas bougé comme dans ses habitudes. Le public est rentré mécontent, un peu désespéré craignant peut-être déjà le pire au match retour dans une semaine, à Tunis.

     

    Qu’est-ce qui montre cela ? Qu’est-ce qui le prouve ? Qu’est-ce qui rassure ? Rien du tout. Ce n’est qu’une première mi-temps d’un grand match, et, il reste une deuxième mi-temps. En tout cas, rien n’est gagné et rien n’est perdu. Il est vrai qu’au stade Tata Raphaël, à Kinshasa, Cs Sfaxien n’a pas ouvert son grand jeu, et Vclub en a profité pour marquer de buts. Au match retour, les Tunisiens feront certainement le match, et les poulains de Florent Ibenge qui voyagent bien depuis un certain temps, joueront les contre pour tenter de marquer ne fut-ce qu’un but. «On va jouer pour se qualifier au bout de deux matches. La meilleure de chose, c’est de marquer ou de perdre tout en marquant des buts à l’extérieur. On est des outsiders, il nous faudra aller chercher la qualification», l’aveu de Florent Ibenge qui croit à la qualification de son équipe.

     

    Les supporteurs n’ont rien à désespérer. Le score de 2 buts à 1 dans un match de demi-finales, c’est un score important et conséquent, d’autant plus que les Tunisiens n’étaient venus en tourisme à Kinshasa. Ils étaient venus pour jouer au football, et ils ont démontré de quoi ils sont capables. De même que Vclub n’ira pas en tourisme à Tunis, il ira jouer son football, avec comme objectif, marquer de buts. Il l’a démontré au tour préliminaire contre Kano Pillars, au Nigeria. Après son écrasante victoire match aller à Kinshasa, Vclub était parti négocié une défaite avec but à l’extérieur (1-2). Etekiama avait ouvert le score pour Vclub dès la 2ème minute. Contre Zamalek Vclub s’est imposé 2 buts à 1, à Kinshasa, avant d’aller de nouveau s’imposer en Egypte. Comme quoi, Vclub pourrait bien tenir le coup. Il n’est pas exclu. D’ailleurs, l’entraîneur de Cs Sfaxien, Philippe Troussier est très conscient, mais il croit à son précieux but inscrit à l’extérieur : «On s’attendait à un match compliqué avec une équipe qui avait soif à prendre de l’avantage. On s’attendait à une équipe qui joue avec son enthousiasme, son grand public. On est à la mi-temps de ce processus de qualification. Le but à l’extérieur est important car il nous permet d’envisager notre qualification avec le plus d’espoir possible, mais rien n’est encore acquis».

     

    Philippe Troussier a tout de même reconnu la qualité collective de l’AS V.Club.

     

    «L’adversaire est de très grande qualité et on l’a respecté», a dit le technicien français.

     

    EG