Saturday, 19 August 2017 | Login
×

Error

Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Socoda : Paulin Mukendi à la barre au CSAC

Socoda : Paulin Mukendi à la barre au CSAC

Le nouveau président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC),

mesure déjà l’ampleur des responsabilités qu’il doit assumer chaque jour, pour lutter contre les dérapages divers observés au sein des médias congolais. Et l’un des cas sur lesquels il va devoir convier l’Assemblée plénière de  l’organe de régulation des médias, c’est la plainte contre Paulin Mukendi que la Société Congolaise des Droits d’Auteur (SOCODA) vient de déposer au CSAC pour «injures» proférées au cours de  l’émission Face B. 

 

Embarqué par quelques musiciens mal inspirés dans une «rébellion» contre l’ordre établi à la SOCODA, cet animateur de télé aurait mal digéré le refus du ministre de la Jeunesse, des Sports, Culture et Arts, Baudouin Banza Mukalay, de cautionner une voie détournée. Et pour avoir reçu la leçon selon laquelle Paulin Mukendi n’a aucune qualité pour engager la SOCODA, actuellement dirigé par le trio Jacques Mondonga-Mwaka-Blaise Bula, l’animateur de l’émission Face B se serait servi de cette tribune pour venger, à sa manière, en usant des mots qui, selon l’auteur de la plainte (SOCODA), portent gravement atteinte non seulement à l’honneur de ceux  qui dirigent légalement cette structure, mais aussi à celui des autorités du pays.

 

Face à ces imputations dommageables, les responsables de la SOCODA se sont résolus à saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), organe de régulation des médias en République Démocratique du Congo, tout en se réservant le droit de recourir à des  poursuites judiciaires contre l’animateur de Face B et éventuellement contre le sponsor de cette émission musicale. Tel serait le sens de la plainte que la SOCODA a déposé, jeudi 2 septembre, au CSAC et dont copies seraient aussi réservées au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, au ministre des Médias et de la Communication ainsi qu’à d’autres autorités du pays. Les jours à venir s’annoncent donc sombres pour l’émission Face B.

 

PT

 

 

La Prosp

About Author